Livres photo

Le numérique a transformé le monde de la photographie. Bien sûr à la prise de vue et aussi au traitement de la photo. Les appareils sont devenus des ordinateurs et des logiciels remplacent maintenant la chambre noire. Mais au-delà de ces évidences, la façon de conserver nos photos a aussi changé. Alors qu’auparavant, on faisait développer nos pellicules et imprimer l’ensemble des photos qu’on balançait au fond d’une boîte fourre-tout ou au mieux on les rangeait dans des albums photo.

De nos jours, on mitraille nos sujets, on prend beaucoup trop de photos, mais on en efface un grand nombre. Les autres images se retrouvent plus ou moins en ordre au fond de nos disques durs. Éventuellement, on en sélectionnera quelques-unes pour les faire imprimer. Une fois regardées, on se demandera encore quoi en faire : boite, album, ou quoi encore ?

Heureusement, on peut maintenant facilement et à peu de frais faire imprimer des livres photo contenant nos meilleurs clichés. Mieux encore, tout le monde peut le faire au comptoir photo des grandes surfaces ou pour les plus exigeants faire appel à des firmes spécialisées en ligne telles que Blurb  et Pikto.

 Personnellement, j’ai opté pour cette dernière solution qui demande plus de travail à l’ordinateur, mais permet une plus grande créativité. J’utilise trois logiciels d’Adobe pour la création de ces livres, soit Lightroom et Photoshop pour le traitement des photos et Indesign pour la mise en page.

Depuis quelques années, j’ai produit une vingtaine de livres photo qu’on peut regrouper en trois genres : projet photo, voyage et famille.

  • Livre projet photo
  • Livre photo de voyage
  • Livre photo de famille

 

 

Rien de plus stimulant en photographie que de s’attaquer à un projet en particulier. Chercher quelque chose, même si l’objectif est peu flou… Double sens ici. À force de cliquer on trouvera bien des images significatives. Des  livres qui témoignent d’expériences où parfois le voyage est la seule récompense.

 

 

Iphonographie

J’ai créé deux livres photo qui témoignent de ma démarche dans le monde de l’iphonographie. Ce néologisme est apparu avec les photos prises avec un téléphone intelligent, iPhone ou autre. Je me suis intéressé à ce type de photographie en 2015 avec un iPod touch et sa caméra 8 millions de pixels.

IPHONOGRRAPHIE  Dans le cadre d’une activité du club photo de l’Association longueuilloise de photographes amateurs (ALPA), chaque semaine pendant 30 semaines, je produisais une photo captée avec un téléphone intelligent. Ce livre de 7 sur 7 regroupes ces 30 photographies. Voir l’aperçu.

 

 

 

HASHTAG  On retrouve dans ce livre de 54 pages une soixantaine de photographies captées avec un iPod touch ou un iPhone 7 plus. Il témoigne de nombreuses expériences photo dans toute sorte de conditions d’éclairage. On peut voir quelques-unes des photos dans la galerie Hipstamatic.

 

 

 

 

 

FICTION PLASTIQUE

À l’automne 2014, je me suis lancé dans un projet photographique basé sur les figurines. L’idée consistait à imaginer des scénarios où les figurines tenaient des rôles en contre-emploi. Je les plaçais dans des contextes inattendus. Au cours des six mois suivants, j’ai réalisé une trentaine de photos. Ce projet très prenant s’est traduit par trois publications différentes et une exposition présentée deux fois, à Boucherville en janvier 2018 et ensuite chez Lozeau èa Montréal en octobre de la même année.

 

CAS DE FIGURE   Un premier livre à partir de ce projet. Je l’ai fait imprimer par Adoramapix qui, en mars 2016 était la seule maison qui offrait le service de publication de livre avec les doubles-pages en continu « Layflat ». Visionner la galerie Fiction plastique.

 

 

 

 

 

FICTION PLASTIQUE (magazine)  À l’occasion de la première exposition à la galerie Vincent-D’Indy en janvier 2018, j’ai préparé un magazine avec les mêmes photos. Cela se voulait comme un catalogue de l’exposition. Je l’ai fait imprimer chez Blurb. Voir l’aperçu.

 

 

 

 

 

 

FICTION PLASTIQUE (SPPQ)   Participation au concours livre photo de la Société de promotion de la photographie du Québec (SPPQ). Donc, une troisième version de livre avec les mêmes 30 photographies. J’ai fait appel au service de Pikto. Format 10 pouces sur 10 pouces avec doubles-pages en continu. J’ai obtenu la 4e place au concours de la SPPQ. Visionner la galerie Fiction plastique.

 

 

 

 

 

 

 

QUELQUES INSTANTS D’HIER   Mes meilleurs clichés de l’époque de ma découverte de la photographie dans les années 1970. Différentes expériences à la prise de vue et en chambre noire de ce médium fascinant qui tient de la magie. Surtout du noir et blanc, mais quand même quelques photos couleur que j’ai tirées de diapositives. Le livre, imprimé par Blurb en décembre 2015, compte 88 pages. Voir l’aperçu.

 

 

 

 

 

Le livre photo de voyage constitue probablement le livre le plus facile à concevoir dans ce sens que la chronologie et les endroits visités déterminent un peu sa structure. Je fais rarement le livre au retour du voyage. J'attend parfois assez longtemps, histoire d'attendre l'élan créatif. Créer un livre photo, c'est à la fois beaucoup de travail et une grande source de plaisir.

 

PROMENADE EN CHINE   En juin 2010, Louise Veilleux et moi, nous partons pour un voyage de 17 jours en Chine avec le défunt groupe Sinorama. Lorsque j’entreprends la création de ce livre huit ans plus tard, une image m’obsède : Dupond et Dupont qui marchent en costumes traditionnels poursuivis par des Chinois, dans l’album Le lotus bleu. Alors j’ai décidé de donner à mon livre une facture de bande dessinée. Cela s’est traduit par un traitement particulier des photos. J’ai cherché dans YouTube pendant deux semaines l’effet bd qui conviendrait et une mise en page, format album avec les photos présentées dans des cases. Voir quelques images.

 

 

 

 

 

EUROPE 2015    En 2015, Louise et moi réalisons enfin le projet de faire un voyage plus long. 26 jours, six villes, quatre pays. Berlin nous intéresse, mais nous devons passer par Prague en République tchèque. J’insiste pour faire un détour vers Venise pour voir la Biennale d’art contemporain, avant d’aller dans le sud de la France, à Toulouse, Marseille et Nice. 

En plus de nos appareils reflex, j’utilise aussi mon iPod touch doté d’un capteur de 8 millions de pixels. Ce livre de 25 mm sur 25 mm a été imprimé en décembre 2018 par Pikto. Voir quelques images.

 

 

 

TRIO ITALIANO   Voyage vers la Renaissance en juin 2006 alors que Louise et moi atterrissons en Italie. Une semaine à Rome, quatre jours à Florence et trois jours à Venise. Le classique :Il trio italiano. Nous avons cherché en vain de l’art contemporain, nous n’avons trouvé que des artéfacts de la renaissance. Ce que j’ai appelé le festival des têtes coupées.

 

 

 


PORTUGAL
Première tentative de créer un livre photo. Je me suis servi des photos du couple Doyon-Veilleux en voyage au Portugal en juin 2013. Nous avons visité dans l’ordre Porto, la région de l’Algarve et Lisbonne.
Ce livre au format 8' sur 10' a été imprimé chez Blurb en novembre 2013. Voir l'aperçu.

 

 

 

 

Chaque famille possède une boite de photos dont on ne se soucie guère avant d’avoir atteint l’âge où les souvenirs deviennent précieux. Les photos, comme les grands vins, prennent de la valeur avec le temps. Une photo, aussi banale qu’elle soit, s’enrichit de sens après quelques décennies.

 

827, ONZIÈME AVENUE   Ce livre retrace l’histoire de la famille du couple formé par Gustave Doyon et Gisèle Rodrigue.
Un projet de longue haleine amorcé au début des années 2000. Il fallait retracer les photos et les évènements. Ce n’est que 10 ans plus tard que le projet a pu vraiment prendre forme grâce à l’évolution de certains logiciels et services. Il a été imprimé chez Blurb en juin 2015. Voir l'aperçu.

 

 

 

La famille Veilleux de la 8e rue Est   On se demandait si on ferait le livre de la famille de Louise parce qu’on avait l’impression de ne pas avoir suffisamment de photos. Finalement, on s’est dit qu’on ferait ce qu’on pourrait avec ce que nous avions. Grâce à la collaboration des membres de la famille, on a pu réaliser un livre intéressant qui relate l’essentiel de la famille de Patrice et Juliette Veilleux. Voir l’aperçu.

 

 

 

 

Le livre d’Éléonore   L’arrivée d’un premier petit enfant dans la famille réveille l’intérêt pour la photo. Au moindre geste, mimiques, pitrerie, jeu et tout autre éclat d’enfance, on sort nos téléphones et appareils photo et clic ! Avant de devenir l’enfant roi, il est l’enfant vedette… Le livre couvre de sa naissance à ses premiers pas vers 17 mois. Il compte environ 140 photos réparties sur 80 pages de 20 sur 20 mm, un très beau format pour un livre d’enfant. Bonne nouvelle, Éléonore le regarde à l’occasion.